LABO ADO AU GRAND BLEU

2017/2020 LABO HEBDO

Théâtre documentaire

Laboratoires artistiques

Chaque année, le collectif l a c a v a l e invite des ados à expérimenter durant une année entière la création d'un spectacle de théâtre documentaire. En s'inspirant à petite échelle de leurs créations, Chloé, Julie, Nicolas et Antoine font traverser aux jeunes différentes étapes. Premiers échanges, réflexion collective et choix d'une intention artistique. Repérages et tournage de matières documentaires (vidéo et/ou sonore). Dérushage et écriture théâtrale. Distribution, lectures et interprétation. Scénographie, lumière et mise en scène du spectacle. Enfin, lors de la fête des labos, les ados montent sur scène pour présenter ce qui est véritablement LEUR spectacle.

2020-2019 :Bunker

2019-2018 : Ash

2018-2017 : Karaoké

Extrait du texte ASH écrit par Julie Ménard à partir du travail réalisé par les adolescent.es

VI
 - UNE HAUTE TRAHISON

Victor - Moi, je trouve ça courageux

Luca - Moi, je trouve ça débile

Liléa - C’est toi le débile

Jomana - Je suis d’accord, pourquoi elle a besoin de faire ça, ici ?

Tiphaine - Pour tirer la couverture


Charlotte - Pour qu’on parle d’elle


Jeanne - Ça marche

Marion - On ne parle plus que d’elle


Liléa - Elle devait en avoir marre de se confondre avec le mur du préau

Jomana - J’avoue


Liléa - Je ne l’avais jamais calculé avant


Nina B - Je trouve qu’elle a du cran


Isabeau - Ça doit être tellement dur


Andreï - De franchir ce pas


Luca - Se demander ce que les autres vont penser

Nina B - Affronter leur regard

Pauline - Elle a bien fait

Nina A - Elle relève la tête maintenant

Pauline - Elle est comme libérée

Solal - C’est beau

Tom - Je trouve ça beau à voir

Mamadou - C’est vrai

Tom - Je pourrais tomber amoureux

Nina A - Moi aussi, je pourrais tomber amoureuse

Jomana - Vous êtes des oufs

Liléa - Nan mais sérieux, tu imagines ? Être à sa place, n’en n’avoir rien à carrer de ce que les autres vont en avoir à carrer

Jeanne - Je ne crois pas qu’elle n’en ait rien à foutre

Charlotte - Nan, elle ne peut juste pas faire autrement ...

Tiphaine - Que de se présenter au monde tel qu’elle est vraiment

Isabeau - Tu crois que c’est ça ?

Jomana - Ce qu’elle est vraiment ? Ça ressemble à ça ?

Isabeau - Mais comment c’est possible ?

Andreï - Comment on peut être si différent de son soi initial ?

Marion - On l’aurait livré dans la mauvaise enveloppe ?

Jeanne - On se serait trompé de peau ?

Solal - En fait, c’était juste pas elle, avant. C’était pas elle, c’est tout

Mamadou - Mais tu veux dire quoi ?

Jomana - Tu veux dire qu’à chaque moment d’avant, c’était pas elle ?

Mamadou - Elle faisait semblant ?

Solal - Elle faisait pas forcément semblant, elle faisait comme elle pouvait...

Pauline - Elle copiait les autres


Nina A - Elle essayait de faire ce qu’on attendait d’elle


Tiphaine - Ça me le fait des fois


Marion - Moi aussi


Victor - Moi aussi


Charlotte - Moi aussi, des fois j’ai l’impression de pas vraiment être moi

Tom et Andreï - Je l’envie

Luca - Pour moi c’est de la haute trahison, c’est tout
. C’est comme ça que je le prends. 
Parce que moi, vous ne le savez pas et je ne l’ai jamais dit à qui que ce soit, mais moi : je l’aimais cette personne
. Cette personne d’avant qui a disparu. Et ça me bute de me dire qu’on n’arrive pas à être soi-même devant l’amour. Ça me tue.

Nina B - Mais peut-être qu’elle n’a pas disparu, peut-être qu’elle est comme un mille- feuille... Qu’on voit une nouvelle couche mais que celle que tu connais, elle est encore là, sous la crème...