GUSTAVE EIFFEL

2012-2015

Le collectif l a c a v a l e a mené des laboratoires au sein du lycée professionnel et général Gustave Eiffel d’Armentières (59) au cours des années scolaires 2012-2013, 2013-2014 et 2014-2015.
Ces trois années ont amené non seulement la réalisation collective de films courts documentaires et fictionnels, mais aussi à l’accompagnement des lycéens dans la création de leur propre studio de montage et de leur propre chaîne en ligne : FL’TV

2012-2013
Chroniques de l’internat un hiver
Florine, Lisa, Vianney, Kelly, Judikael, Valentin, Clément et Maxime ont formé un groupe de partcipant-e-s et, accompagnés par Antoine d’Heygere et Nicolas Drouet, ils ont écrit et réalisé Chroniques de l’internat un hiver, un film documentaire de 54’ narrant le quotidien de leur internat et les préoccupations de ses «habitant-e-s».

2013-2014
4 sessions de réalisation avec 4 groupes de participants différents ont conduit à la réalisation de 4 films courts.

To be or not to be routier
Octobre 2013 nous a vu travailler avec Guillaume, Marc, Brandon, François, Rémy, Pierre et Florian, internes du lycée Gustave Eiffel et élèves en Conduite routière au Lycée d’Halluin. Dans To be or not to be routier, ils témoignent de leur passion pour le métier de la route : la puissance bruyante du moteur, la route, l’horizon sans fin, la voyage, l’évasion. Dans un registre plus politique, ils sont partis interviewer le proviseur du lycée, la CPE de l’internat, un de leurs assistants d’éducation, ainsi que d’autres élèves internes. En leur compagnie, ils questionnent la stigmatisation de l’image du « routier » qui parfois affermit leur passion, mais souvent leur pèse.

Seconde en Vrac
Novembre 2013 nous a fait rencontrer Ambre, Inès, Bérénice, Audrey, Émilien, Florimond, Flavien, Pierre et Louis, élèves de seconde au Lycée Gustave Eiffel. Leur désir d’écriture davantage fictionnel et humoristique les a conduits dans Seconde en vrac à raconter les déboires et les bonheurs d’un jeune adolescent de 14 ans qui arrive au lycée. Se perdre parmi l’immensité des bâtiments, au milieu des emplois du temps complexes, la sensation d’impuissance devant les élèves plus âgés et la pression grandissante de l’orientation professionnelle et de l’avenir. Mais aussi un rapport aux professeurs et aux cours qui change, la joie d’une nouvelle liberté, une maturité bienveillante qui pointe le bout de son nez.
À la suite de cet atelier et dans la continuité de Radio FL, Audrey, Bérénice, Ambre et Florimond se sont emparés du matériel de prise de vue, de son et de montage tout juste acquis par le Lycée pour monter leur propre studio de réalisation TV : FL’TV.

Nouvelles du Front
Décembre 2013 sonne les cloches du souvenir de la Grande Guerre et annonce le bataillon des manifestations mémorielles à venir. Accompagnés par Brigitte et Marie-Dominique, professeures de Français et d’Histoire, Caroline, Paul, Nathan, Trystan, Abdel-Bari, Mathieu, Valentin et Hugo, élèves de 1ère S, ont rendu visite aux morts du cimetière militaire de la Cité Bonjean d’Armentières. Ils y ont rencontré un aïeul qui a grandi pendant l’entre-deux-guerres et a côtoyé toute sa jeunesse les anciens poilus. Dans Nouvelles du front, leurs voix donnent vie à des lettres de soldats du front, et des interviews d’adolescents questionnent le sens de l’engagement, du patriotisme, de la nation et du racisme aujourd’hui.

L’Ascension
Janvier 2014 a donné naissance à L’Ascension. 12 élèves de Terminales du Lycée, Valentine, Rachel, Laura, Camille, Maxime, Antoine, Florian, Christopher, Adrien, Quentin, Dorian et Valentin, ont écrit, interprété et réalisé un court-métrage de fiction en compagnie de leur professeur de philosophie Virginie. Le héros de cette histoire, Camille, subit la violence adolescente de plein fouet. Les brimades quotidiennes l’isolent et son repli s’effectue sur son ordinateur et dans les images qu’il tourne de lui-même au quotidien avec son téléphone portable : le réveil dans sa chambre d’internat, les couloirs du lycée, la cantine, les images volées en classe de camarades admirés par les autres : Maxime, Valentin mais surtout Louise. Un jour sa professeure de philosophie décrit Machiavel, puis Chomsky et sa description des techniques de manipulation politique. Camille décide de s’en inspirer pour prendre le pouvoir au lycée.

2014-2015
Cette dernière année a eu pour objectif de pérenniser la pratique du cinéma au sein de FL’TV et du lycée en s’appuyant sur les ados et les adultes qui habitent quotidiennement le lycée et pas seulement sur la présence de professionnels intervenant ponctuellement.
Parallèlement au montage de Derrière les virages dans les locaux du lycée Gustave Eiffel, Nicolas Drouet et Antoine d’Heygere ont accompagné plusieurs pôles d’écritures mélangeant des élèves et des adultes (des professeurs évidemment, mais aussi des membres de l’atelier de réparation, de l’équipe entretien, de l’administration, etc.). Les différentes propositions audiovisuelles menées par ces différents pôles ont été présentées lors de la semaine culturelle en mars 2015.